En quoi consiste la communication responsable ?

Partagez

Le terme de « communication responsable » a été employé pour la première fois en 2007 par une association : l’Union des Annonceurs (UDA) renommée depuis Union des marques. Communiquer de manière responsable se décline en 2 objectifs :
aborder les enjeux sociaux et environnementaux auxquels l’entreprise contribue.
limiter les effets négatifs (stockage et pollution numérique des newsletters, encre polluante des affiches, campagnes publicitaires énergivores…) engendrés par toute forme de communication grâce à l’éco-conception.

L’ADEME et l’UDA ont écrit des textes destinés à éclairer les organisations sur ce type de communication relativement récent. Adhérer à la charte d’engagements des annonceurs, c’est respecter 5 conditions : établir un code de communication responsable, inciter les destinataires dans cette optique, respecter la vie privée de chacun, valider les messages avant de les diffuser, atténuer les impacts sociétaux et environnementaux liés aux contenus de communication.

Une communication durable plus légitime

« Une nouvelle communication, la communication responsable, doit donc se mettre en place, une communication :
-plus sensible aux enjeux écologiques
-davantage à l’écoute des habitants de notre planète
-qui s’interroge autant sur sa manière de délivrer ses messages qu’à leur contenu
-qui intègre également la notion d’urgence. »

Guide de l’ADEME, agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie

Concilier RSE et communication responsable

Pour valoriser ses actions à impact positif, toute entreprise doit en amont se repositionner et identifier ce qui la caractérise. Pour ce faire, il peut s’avérer utile de redéfinir les valeurs, de sélectionner des Objectifs de Développement Durable à atteindre et éventuellement de rejoindre le Global Compact.
Une bonne stratégie RSE sert de guide et aide à adopter par la suite une communication cohérente par rapport aux objectifs fixés à long terme.
Il est en effet essentiel de communiquer sur les actions menées par l’entreprise dans le cadre de son engagement RSE. Qu’il s’agisse des clients, des collaborateurs, des fournisseurs, des actionnaires…, tous doivent être tenus informés. A la clé, une meilleure performance globale assurée !

Vous avez besoin d’aide pour élaborer une démarche RSE pérenne ? Contactez nos experts Entreprises engagées !

D'autres actualités à la Une

CSRD et double matérialité : vers une nouvelle ère du monde de l’entreprise

e texte de la CSRD pourrait marquer un virage décisif dans notre course vers un monde durable. Cette directive vise plus de 50 000 entreprises, en se concentrant en priorité sur celles qui ont le plus d’impact (des plus grandes aux plus petites). C’est un bon premier pas, mais nous restons loin de la ligne d’arrivée. Le champ d’action de la CSRD est donc voué à s’élargir si nous voulons relever les défis qui nous attendent. Il y a fort à parier qu’une dichotomie naîtra, entre ceux qui subissent la législation et ceux qui l’auront anticipée. Inutile de préciser que ce sont ceux qui l’auront anticipée qui ressortiront les grands gagnants de cette transition.

> Lire la suite

Newsletter