La politique des achats responsables en Entreprise

Partagez

La fonction Achats est au cœur du fonctionnement de l’entreprise. La mise en œuvre des achats responsables est un levier efficace pour décliner le développement durable, une politique de responsabilité sociétale (RSE) au sein de son organisation.

Définition des achats responsables

Une démarche d’achats responsables revient, pour les acheteurs, à concilier trois enjeux essentiels :

  1. L’environnement : un raisonnement écologique, la performance énergétique, la réduction des déchets, la durée de vie des produits, la préservation des ressources…
  2. L’éthique et la société : le respect des Droits de l’Homme, les conditions de travail, l’insertion, la diversité…
  3. L’économie : les coûts, la qualité des produits, les délais de livraison…

Consolider la politique RSE de l’entreprise

Le poids des achats représente en moyenne 50 % du chiffre d’affaires d’une entreprise. Ils constituent un axe important d’amélioration de la performance économique de l’entreprise. Elle est au cœur du fonctionnement de l’entreprise. Elle est en contact avec les autres fonctions et l’environnement de l’entreprise, notamment avec ses fournisseurs. C’est également un très bon vecteur de sensibilisation et de changement des pratiques, tant en interne qu’en externe, sur l’ensemble de sa chaîne de valeur.

L’entreprise peut décliner les achats responsables directement dans sa fonction achats ou, mieux, l’inscrire dans une démarche plus globale de politique de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

La publication de la norme ISO 26000 relative à la responsabilité sociétale des organisations donne un coup d’accélérateur aux achats responsables. La norme française NF X50-135-1 décline ses principes dans la fonction Achats et propose des recommandations aux décideurs et acheteurs qui souhaitent maîtriser leurs coûts, tout en anticipant les risques économiques, sociaux et environnementaux.

Repenser l’acte d’achat

Déployer des achats responsables consiste à revisiter ses besoins, intégrer des critères environnementaux et sociaux et une logique de cycle de vie et de coût global dans son processus achats.

Les différentes phases de la démarche

Analyser ses besoins et réaliser un état des lieux des pratiques ;

  • déterminer les axes d’amélioration, bâtir une stratégie ;
  • réaliser un plan d’actions et prioriser ;
  • raisonner en cycle de vie des produits et services et en coût global ;
  • déployer la démarche en interne et dans ses relations fournisseurs.

Des bénéfices concrets

La mise en œuvre des achats responsables est un projet fédérateur qui peut être source de bénéfices multiples, comme :

  • la maîtrise des coûts ;
  • la maîtrise des risques (sociaux, environnementaux, économiques) ;
  • un avantage concurrentiel ;
  • l’amélioration de l’image auprès des partenaires et des clients ;
  • un vecteur d’innovation et de création de valeur (synergies avec les fournisseurs et prestataires et le tissu économique local).

D'autres actualités à la Une

Les différents labels RSE

Aujourd’hui, la valorisation d’une entreprise ne repose plus uniquement sur des critères financiers. Depuis quelques années, les critères extra-financiers ont gagné en importance, incitant les

> Lire la suite

Newsletter