logo Fédérations professionnelles, démarches et stratégies RSE, FHER, FFTB, Tuiles & Briques, FFP, Paysage, FEP, Propreté, hygiène, coopération agricole, CEDAP, ANIA, A3M, SCOP, BTP, AACC, Vignerons engagées, UNIMEV, événement, UIT, textiles, INRC, France chimie, UNICEM, Bayonne, Réunir, PME, UNEA, Entreprises Adaptées, entreprises d'insertion, Rategreen, RSE, travel Rating, Engagement RSE

Ces secteurs qui s’engagent dans la RSE

Partagez

Au-delà de la transformation des entreprises, il y a la transformation des secteurs. Si nous souhaitons répondre aux enjeux sociaux et environnementaux auxquels nous faisons face, il faut actionner tous les leviers de changement à notre disposition. Pour accélérer la transition des entreprises, il faut raisonner à une échelle plus grande et actionner un levier qui agisse sur plusieurs entreprises en même temps. C’est là l’ambition des initiatives RSE sectorielles : encourager la transformation responsable de secteurs entiers et de toutes les entreprises qui les composent, en mettant en place des solutions collectives pour tous les acteurs concernés.

Les labels sectoriels de l’AFNOR (Agence Française de Normalisation)

Le label est un des outils de référence pour guider et encourager le changement par la valorisation de l’effort. C’est aussi un instrument d’évaluation du niveau de maturité RSE, et il se décline parfois en plusieurs niveaux pour refléter avec précision la situation RSE de l’entreprise évaluée. Les labels peuvent être généraux, mais ils peuvent aussi être sectoriels. Dans ce cas, il s’agit en général d’une adaptation d’un label général aux spécificités d’un secteur. Dans le domaine de la RSE, l’AFNOR a élaboré plusieurs labels sectoriels pour accélérer la transition durable des secteurs concernés. Pour chacun, elle a repris les lignes directrices de la norme ISO 26000 et les a adaptées aux particularités du secteur.

L’Association des Agences-Conseils en Communication : e-label Agences Actives

L’Association des Agences-Conseils en communication est un syndicat qui a été créé en 1972. Elle s’organise autour de 7 délégations de différentes disciplines de la profession : Corporate, Customer Marketing, Digital, Production, Publicité, Santé et Outre-mer. Elle compte 4 Commissions transversales qui accompagnent les agences membres sur des sujets fondamentaux : Développement, Droit Social, Juridique et RSE.

En partenariat avec l’AFNOR, l’AACC fonde le e-label RSE Agences Actives qui valorise les agences en fonction de la maturité de leur démarche RSE selon 3 niveaux (Engagé, Confirmé, Expert). Une commission de labellisation constituée d’experts RSE du métier de la communication statue sur les rapports de labellisation d’AFNOR Certification et attribue les labels aux agences de communication évaluées. 

Par ailleurs, en 2017, l’AACC lance le premier site internet dédié aux professionnels d’agence pour les accompagner dans leur démarche d’éco-communication en partenariat avec Citeo, une entreprise accompagnant la réduction des emballages et du papier d’autres entreprises.

En savoir plus sur le e-label Agences Actives

Consultez le site responsable-communication

Le Centre d’Etude des Dirigeants d’Associations Professionnelles (CEDAP)

Le CEDAP est une association qui rassemble plus de 280 membres de direction au sein de 839 associations professionnelles nationales, lesquels représentent 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Ces membres représentent tous les secteurs de l’économie française et ont pour ambition de partager et de développer leurs compétences et expertises notamment en matière de professionnalisation des directeurs généraux et des acteurs des associations professionnelles.

En 2015, cette association s’est associée à l’AFNOR dans l’optique de rédiger conjointement un guide de lecture du label Engagé RSE à destination des associations professionnelles afin de les accompagner secteur par secteur dans l’appropriation de leurs enjeux RSE respectifs. Dans ce guide, l’AFNOR et la CEDAP introduisent le modèle d’évaluation AFAQ 26 000 adapté aux associations professionnelles. Ce modèle, basé sur les lignes directives de la norme ISO 26000, permet d’analyser la performance RSE des associations professionnelles. Le niveau de maturité RSE de chaque association professionnelle est évalué, avec 4 niveaux de certification différents (Initial, Progression, Confirmé, Exemplaire).

En savoir plus sur le guide de lecture Engagé RSE

La Coopération Agricole : Label Coopérative So Responsable

La coopérative agricole compte des sections métiers et des fédérations régionales. Sa mission principale est de promouvoir le modèle coopératif grâce à son expertise, son réseau et ses unions telles que « La coopération Agricole Solutions + ». Aujourd’hui, les coopératives représentent 40% du chiffre d’affaires de l’agroalimentaire français et comptent 2100 entreprises.

Le Label Coopératives So Responsables est destiné aux sociétés coopératives agricoles et agro-alimentaires et à leurs filiales. Le label reprend l’outil Engagé RSE de l’AFNOR en intégrant les spécificités des coopératives et de la norme ISO 26030 (le dérivé de la norme ISO 26 000 adaptée au secteur alimentaire). Le label inclue les pratiques et les performances RSE de la coopérative, son lien avec ses adhérents, la mise en place d’une gouvernance coopérative, l’impact environnemental et l’ancrage territorial.

En savoir plus sur le label Coopératives So Responsables

La Fédération des Entreprises de l’Insertion – le Label RSEi

La fédération des entreprises de l’insertion représente les entreprises d’insertion et des entreprises de travail temporaire d’insertion, quel que soit leur secteur d’activité. Ces entreprises sont spécialisées dans l’insertion des personnes vulnérables sur le marché de l’emploi. La finalité de ces entreprises est donc d’ordre sociale.

Le label RSEi (Responsabilité Sociétale des Entreprises d’insertion) est une déclinaison de la norme ISO 26000 élaborée par l’AFNOR. Ce label s’appuie sur le référentiel RSEi, qui reprend les directives de la norme ISO 26000 pour y inclure les spécificités de la mission d’inclusion des personnes vulnérables menée par les entreprises inclusives. Le label se décline en 4 niveaux selon le niveau de maturité RSE de l’entreprise : Initial, Engagé, Confirmé et Exemplaire

En savoir plus sur le label RSEi

La Fédération des Entreprises de Propreté

Entreprises engagées accompagne la FEP dans sa démarche RSE. Nous vous invitons à consulter notre article sur le sujet pour obtenir plus d’informations sur la fédération et leur label sectoriel.

La FHER (Fédération de l’Hygiène et de l’Entretien Responsable) – Label RSE Proprement Engagés

La FHER représente les entreprises françaises fabricantes de produits d’hygiène et d’entretien. Elle rassemble 80% des entreprises du secteur de l’hygiène et de l’entretien et pèse 5,6 milliards d’euros de chiffres d’affaires.

En partenariat avec l’AFNOR, la FHER a élaboré le label RSE Proprement Engagé sur les bases de la norme ISO 26000 afin de valoriser les entreprises du secteur qui choisissent d’initier une démarche RSE. Le label se décline en 4 niveaux selon la maturité RSE des entreprises et est obtenu après une évaluation des experts de l’AFNOR Certification.

En savoir plus sur le label RSE Proprement Engagé

La Fédération des SCOP du BTP – Label RSE SCOP du BTP

La fédération des société coopératives (SCOP) du BTP réunit les PME indépendantes et participatives du Bâtiment et des Travaux Publics. Elle couvre plus de 40 métiers et est déclinée en 8 fédérations régionales.

En partenariat avec l’AFNOR, la fédération des SCOP du BTP a élaboré un label RSE spécifique à leur secteur. Ce label vise à valoriser les entreprises de la fédération qui ont un certain niveau de maturité en termes de RSE. Pour l’obtenir, les SCOP doivent avoir un niveau global minimum de maturité RSE et un niveau « attendu » sur les critères fondamentaux. Le label se décline en 3 niveaux : Initiation, Réalisation et Maturité. A ce jour, 103 entreprises de la fédération portent ce label.

En savoir plus sur le label RSE SCOP du BTP

L’Institut National de la Relation Client (INRC) : Label Human For Clients

L’INRC, (Institut National de la Relation Client), a été créé en 2014 à l’initiative de grands groupes (tels que Engie, BNP, Orange et Babilou entre autres) et de partenaires sociaux (syndicats salariés & organisations patronales). Cette initiative fait suite à une mission ministérielle développée entre 2008 et 2012.

L’objectif de l’INRC est d’apporter une expertise dans la manière de traiter l’apport de l’humain dans l’entreprise et de faciliter l’intégration de la RSE. Dans cette optique, l’institut a développé avec l’AFNOR son label « Human for Client » en 2017. Au regard des directives de la norme ISO 26000, celui-ci vise à évaluer la performance sociétale des organisations à travers l’analyse approfondie et omnicanale de la Relation client.

En savoir plus sur le label « Human for Client »

Les label RSE filière Jambon de Bayonne

Le Consortium du jambon de Bayonne réunit tous les acteurs de la filière jambon de Bayonne (les organisations de producteurs, les fabricants d’aliments, les abatteurs-découpeurs, le producteur de sel, les salaisonniers / ateliers de tranchage). L’ensemble de la filière représente 5000 emplois dans le Sud-ouest et 100 millions d’euros de chiffre d’affaires.

La filière du Jambon de Bayonne est véritablement exemplaire en termes de RSE. En novembre 2022, le Consortium du Jambon de Bayonne renouvelle sa labellisation « Engagé RSE » niveau 3 « Confirmé », et dans la foulée remporte le trophée des Étoiles de l’Économie du Béarn et de la Soule pour la catégorie RSE. De plus, le consortium a mis en place un label « RSE filière Jambon de Bayonne » en collaboration avec l’AFNOR, en se basant sur la norme ISO 26 030 (la norme ISO 26 000 adaptée à la l’industrie alimentaire). Ils ont également fondé une équipe pour développer la RSE auprès de tous les acteurs de la filière.

En savoir plus sur la politique RSE du Consortium Jambon de Bayonne

Le label RSE Jambon de Bayonne

Le monde de l’hôtellerie avec Djocatravel : Notation RSE de voyage d’affaires et des loisirs Rategreen

Djocatravel est un acteur majeur du secteur de l’hôtellerie centrale hôtelière depuis 2015, qui est positionné sur le marché des voyages d’affaires, de l’organisation de congrès ou forums internationaux ou encore d’évènements sportifs. C’est une référence en la matière, alliant tous les outils, de la réservation à la facturation. Par ailleurs, la plateforme recense plus de 1.7 million d’hôtels dans le monde, et pesait 20 millions d’euros de CA en 2020.  Djocatravel a obtenu la qualité juridique de société à mission en France, et a adapté son modèle économique afin de l’intégrer à l’économie sociale et solidaire. Dans cette optique, l’entreprise reverse une partie de ses bénéfices aux salariés et parties prenantes.

En 2020, le fondateur de Djocatravel fonde la société RATEGREEN, société à mission également, en partenariat avec l’AFNOR. Rategreen propose « une notation neutre et standardisée de l’utilité sociétale et environnementale des voyages ». Djocatravel propose aux hôtels partenaires de se faire évaluer : s’ils obtiennent une note supérieure ou égale à 5/10, alors ils accèdent au modèle «GREENDEAL», leur offrant des avantages économiques.  

En savoir plus sur Rategreen

L’association de PME du transport routier « Réunir » – Label Réunir RSE

L’association Réunir est la 1ère association de PME du transport routier en France et représente 161 PME, pour un total de 600 millions d’euros de Chiffre d’Affaires. Cette fédération de PME a pour mission de trouver des solutions innovantes pour permettre à ses entreprises de se développer et de gagner en compétitivité.

En 2022, l’association Réunir a mis sur pied un label RSE sous la supervision de l’AFNOR afin d’aider ses membres à structurer leur démarche RSE, leur permettre d’évaluer leur niveau de maturité en la matière et mettre en avant les bonnes pratiques. Le label est construit sur 5 axes majeurs qui reprennent les enjeux spécifiques du secteur.

En savoir plus sur le label Réunir RSE

Le secteur des entreprises adaptées avec l’UNEA

L’UNEA (Union des Entreprises Adaptées) est la première fédération d’entreprises adaptées en France, avec 580 entreprises adhérentes. Ces entreprises permettent aux personnes en situation de handicap d’entrer sur le marché du travail, en leur proposant des conditions de travail adaptées à leur situation, avec les mêmes droits et statuts que les salariés de droit commun.

Les Entreprises Adaptées sont nombreuses à s’engager dans la RSE, étant donné qu’elles poursuivent par nature une mission d’ordre sociale. Ainsi, 85% des EA qui se font évaluer pour le label Engagé RSE en complétant l’évaluation AFAQ 26000 de l’AFNOR obtiennent un score supérieur à la moyenne. L’UNEA a également élaboré un auto-diagnostic RSE libre d’accès, spécialement pour les Entreprises Adaptées.

En savoir plus sur la démarche RSE de l’UNEA

L’Union Nationale des Industries des Carrières et des Matériaux de construction (UNICEM)

L’UNICEM rassemble 9 syndicats représentant les industries extractives de minéraux et les fabricants de matériaux. Le secteur pèse 9 milliards d’euros en chiffres d’affaires et concerne 34 000 salariés en France.

Le label RSE UNICEM Entreprises Engagées évalue la maturité des entreprises du secteur en matière de RSE. Il est décliné en 4 secteurs d’activité (béton, industries extractives, granulats marins et valorisation des terres en aménagement) et l’évaluation est conduite par des organismes tiers indépendants (notamment l’AFNOR). Le label est également décliné en 4 niveaux de maturité RSE : le label Engagement, le label Progrès, le label Maturité et le label Exemplarité. Une fois obtenu, le label est valable 3 ans.

En savoir plus sur le label « UNICEM Entreprises Engagées »

Les entreprises du vin avec le Label Vignerons Engagés

Cette association d’entreprises est le premier collectif de développement durable dans le secteur du vin. Elle rassemble 6000 vignerons et salariés partout en France et comprend 318 000 hectares de vignobles.

Sa mission consiste à éclairer et accompagner les vignerons dans leur démarche, de la vigne au verre, tout en gardant cet esprit de filière. Le cahier des charges se base sur ISO 26000 mais s’adresse à ce savoir-faire. Le collectif a ainsi défini 12 engagements autour de ces 4 piliers : Agir pour l’environnement, Garantir une qualité de la vigne au verre, Soutenir le territoire et le patrimoine local, et Offrir le juste prix pour le consommateur et le producteur.

En savoir plus sur le label Vignerons Engagés

D’autres exemples de secteurs engagés

Plusieurs autres fédérations et associations professionnelles s’engagent pour transformer leur secteur. Si elles ne disposent pas toutes de labels RSE adaptés à leur secteur, elles prennent tout de même des initiatives pour pousser les acteurs de leur secteur dans le bon sens. Voici quelques exemples de secteurs engagés :

Association Nationale des Industries Alimentaires

L’Association Nationale des Industries Alimentaires représente 17 372 entreprises alimentaires de France, et 32 sous-secteurs. L’agroalimentaire est le 1er secteur économique français avec un chiffre d’affaires de 197 milliards d’euros et est le premier employeur industriel avec 450 803 salariés

L’Ania a conçu un guide d’auto-évaluation RSE en collaboration avec l’ACTIA (Le réseau français des instituts techniques de l’agro-alimentaire ). Il permet aux entreprises, spécialement les PLE-TPE, de mettre en place, concrètement et progressivement, une démarche RSE. Cela permet d’évoluer qu’importe son niveau, de diffuser les bonnes pratiques et d’alimenter un cercle vertueux où les uns peuvent s’inspirer des bonnes pratiques des autres.

Consultez le guide RSE de l’Ania

A3M (Alliance des Minerais, Minéraux et Métaux)

L’A3M résulte d’une alliance entre la Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux ( FEDEM ) et la Fédération Française de l’Acier (FFA). Cette fédération rassemble environ 350 entreprises parmi les secteurs de l’extraction, de la production, de la transformation et du recyclage des métaux et minéraux industriels. L’A3M œuvre à améliorer la représentativité, l’efficacité et la synergie entre les acteurs d’une industrie pesant 41 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel.

En mai 2021, la première feuille de route de décarbonation de la filière a été présentée par la ministre déléguée à l’industrie et par la présidente du Comité stratégique de filière. Cette feuille de route démontre l’engagement de l’industrie minière et métallurgique pour réduire ses émissions de gaz à effets de serre.

Consultez la feuille de route de décarbonation de la filière

La Fédération Française du Paysage (FFP)

La Fédération Française du Paysage, association nationale, comprend 800 membres paysagistes. Celle-ci permet de créer une communauté de professionnels, de les regrouper par région, d’assurer une communication partagée autour des offres d’emplois et de formations et de défendre leurs intérêts. La FFP intègre les enjeux RSE à leurs activités, en particulier la préservation de la biodiversité et la promotion de la nature.

L’objet même de ces métiers implique des enjeux RSE. Par exemple, un code déontologique s’applique aux membres et exige la prise en compte du végétal et du vivant dans leurs activités. Pour aller plus loin, la fédération promeut la végétalisation des villes ou des paysages résilients dans divers évènements tels que la Coop27.

Consultez le site de la FFP

Fédération Française des Tuiles et Briques (FFTB)

Fondée en 1936, la FFTB est le syndicat professionnel le plus représentatif de la filière Terre Cuite étant donné que les membres de la fédération représentent 99% du chiffre d’affaires ( 900 millions d’euros ) et 96% des effectifs (4 500 emplois directs et 500 000 emplois induits) du secteur d’activité. La fédération tend à représenter les acteurs de la filière, à valoriser cette dernière, à négocier des améliorations en faveur de la filière et à informer ses membres des évolutions et enjeux relatifs au secteur.

La fédération a récemment présenté sa feuille de route de décarbonation de la filière. Cette feuille de route comprend un diagnostic, des objectifs à réaliser et les moyens engagés pour réaliser cet objectif de décarbonation. La FFTB relève 3 leviers d’action pour tendre vers cet idéal de secteur décarboné : sobriété & efficacité énergétique, substitution du gaz naturel par des énergies renouvelables et mise en place d’un programme de capture et de réutilisation du CO2 émis.

Consultez la feuille de route de décarbonation

France Chimie

France Chimie est l’organisation professionnelle qui défend les intérêts des entreprises de l’industrie chimique en France. Elle encourage une approche responsable de la chimie qui favorise la création de solutions durables et efficaces. Par exemple, l’initiative Responsible Care® représente l’engagement RSE de l’industrie en matière de gestion sûre et responsable des produits chimiques tout au long de leur cycle de vie. Elle vise à promouvoir leur rôle dans l’amélioration de la qualité de vie et à promouvoir un développement durable. Il y a à peu près 400 entreprises contributrices en France aujourd’hui.

Elle se traduit par une charte mondiale se basant sur 6 grands principes : 

  • Développer une culture d’entreprise
  • Protéger les personnes et l’environnement
  • Renforcer les systèmes de gestion des produits chimiques auprès de leurs partenaires commerciaux,
  • Impliquer les parties prenantes
  • Apporter leur contribution au développement durable

En plus de cette démarche, des indicateurs de performance sont établis pour permettre aux entreprises de mesurer leurs progrès.

Consultez la feuille de route RSE de France Chimie

UIT (Union des Industries Textiles)

L’UIT regroupe plus de 2 000 entreprises exerçant une activité textile (filature, moulinage, tissage, tricotage, ennoblissement) sur l’ensemble du territoire français. Comptant 85% de PME, cette fédération regroupe plus de 60 000 emplois et génère un chiffre d’affaires annuel équivalent à 14 milliards d’euros. Celle-ci entend défendre les intérêts du secteur et accompagne les organisations membres dans leur adaptation aux enjeux présents et futurs.

Le 30 septembre 2022, l’UIT a rendu un rapport d’expérimentation présentant sa méthode alternative d’affichage environnemental textile auprès de l’ADEME et du Ministère de la Transition Ecologique. La méthode finale devrait être présentée en milieu d’année 2023. L’UIT propose un affichage composé de deux éléments : le score environnemental et le score climatique correspondant à l’emprunte carbone. L’UIT a également participé à des groupes de travail du gouvernement afin de mettre en place des actions concrètes pour atteindre les objectifs inscrits dans la feuille de route du gouvernement relative à l’économie circulaire. A cet égard, l’UIT a rédigé un document de synthèse de la loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et pour l’économie circulaire.

En savoir plus sur la méthode d’affichage environnemental développée par l’UIT

Le document de synthèse de la loi n°2020-105 du 10 février 2020 relative à l’économie circulaire et à la lutte contre le gaspillage

L’UNIMEV (Union Française des Métiers de l’Environnement)

Créée en 1992, l’UNIMEV est l’organisation professionnelle représentative de l’ensemble des acteurs de la rencontre professionnelle. Cette organisation vise à promouvoir l’utilisation des événements professionnels, à favoriser la mise en place d’un environnement porteur pour le secteur et par conséquent à défendre les intérêts des acteurs de la profession.

L’UNIMEV propose à ses adhérents qui le souhaitent des dispositifs de formations aux exigences dictées par la norme ISO 20121. La fédération a également rédigé une charte d’actions responsables de la filière événement afin de sensibiliser et de provoquer l’engagement du secteur dans la transition écologique et sociale. En octobre 2022, la filière a présenté son plan d’urgence de sobriété énergétique.

En savoir plus sur la charte évolutive d’actions responsables du secteur événementiel

Le plan de sobriété énergétique de l’UNIMEV

Conclusion 

Que ce soit sous l’impulsion de grands acteurs de la transformation sociétale comme l’AFNOR ou le fruit d’initiatives propres aux secteurs, de plus en plus de fédérations et associations professionnelles, qui englobent parfois des milliers d’entreprises et des milliards d’euros de chiffres d’affaires, mettent en place une stratégie RSE pour préparer la transition durable de leur activité. Les transformations sectorielles seront nécessaires pour aboutir à l’objectif supérieur de transformation de l’économie, et doivent être encouragées. L’apparition de guides RSE, de labels sectoriels et d’outils d’auto-évaluation est rassurante car cela signifie que de plus en plus de secteurs se rendent compte de l’urgence et conscientisent le problème. Mais il reste encore du chemin à parcourir. L’action doit se faire plus concrète, plus aboutie pour impulser le vent de changement qui permettrait de transformer des secteurs entiers. Nous retiendrons cependant que nous sommes sur la bonne voie !

Entreprises engagées propose un accompagnement personnalisé pour les fédérations professionnelles. Pour plus d’informations, contactez-nous.

D'autres actualités à la Une

Les différents labels RSE

Aujourd’hui, la valorisation d’une entreprise ne repose plus uniquement sur des critères financiers. Depuis quelques années, les critères extra-financiers ont gagné en importance, incitant les

> Lire la suite

Newsletter